Elections législatives 2013 : Lancement de la deuxième phase du PEME

« Une participation citoyenne pour des élections apaisées » reste le slogan de la deuxième phase du Projet d’éducation citoyenne et de monitoring des élections Mali 2013 (PEME II). La cérémonie de lancement a eu lieu, le mercredi 6 novembre 2013, en présence des partenaires techniques et financiers et des partenaires de mise en œuvre de ce projet.

La deuxième phase du Projet d’éducation citoyenne et de monitoring des élections Mali 2013 (PEME II) a officiellement débuté ce mercredi 6 novembre 2013 à Bamako. Elle vise à assurer une participation citoyenne pour des élections apaisées. Ce lancement fait suite au brillant travail de la société civile malienne et de l’ensemble des acteurs impliqués dans l'organisation et le suivi de la dernière élection présidentielle.

L’ambassadeur du royaume des Pays-Bas, Maarten Brouwer, a rappelé la coopération qui existe entre son pays et le Mali. Selon lui, « le Mali sort d’une crise profonde d’où la nécessité de rehausser les besoins politiques du pays. Les Pays-Bas ont décidé d’accompagner le Mali afin que les Maliens se donnent la responsabilité et les moyens pour la restauration de la démocratie avec des élections transparentes ».

Egalement présent lors du lancement, le Directeur associé d’Oxfam au Mali, Moussa Faye, a dit apprécier les résultats de la première phase. Il a ainsi mis l’accent sur l’importance de la mobilisation des citoyennes et citoyens pour des élections législatives crédibles et apaisées. « Le Mali a connu une crise qui l’a affaibli, mais les Maliens ont démontré l’importance de participer activement dans la vie politique  du pays à travers l’élection démocratique d’un président »a dit M. Faye.

Quant au vice-président de la Commission nationale électorale indépendante (CENI), Issaga Kampo, il a estimé que « l’objectif du PEME est de maximiser la citoyenneté pour une plus large participation aux élections législatives. La formation et le rôle du citoyen dans le processus électoral s’accentue sur le vote utile ».

Les jeunes et les femmes, qui constituent la couche vulnérable de la société, ont eu à dire leur mot à travers Adam Dicko représentant la jeunesse malienne et qui a affirmé que la participation des jeunes aux élections législatives ne fera pas défaut.

Enfin, s’exprimant au nom du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, Chienkoroo Doumbya, a officiellement lancé la deuxième phase du PEME.

Le PEME comprend quatre composantes : Education et Interpellation citoyennes, Observation/Monitoring des élections, Formation et Monitoring des médias et Pôle d’observation citoyenne électorale (POCE). Comme pour la première phase, le Royaume des Pays-Bas, Oxfam et le PNUD restent les partenaires techniques et financiers de ce projet mis en œuvre par OneWorld et plusieurs organisations de la société civile malienne.

Rédaction : Bintou Dembélé

Edition : Habibatou Gologo