Elections législatives 2013 : Le PEME II outillé par ses partenaires

Lancé officiellement le 6 novembre 2013, la deuxième phase du Projet d’éducation citoyenne et de monitoring des élections (PEME II) prend peu à peu forme avec l’organisation de deux ateliers portant sur la mise à niveau des partenaires par rapport au processus électoral et sur la planification des activités relatives aux prochaines élections législatives dont le premier tour aura lieu le 24 novembre 2013

Le 6 novembre, le vice-président de la de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Issiaga Kampo, et le juriste Madou Nimaga ont animé une formation sur le processus électoral, cela en vue d’apporter des précisions sur le rôle des députés et de répondre aux nombreuses questions que cela suscite.

« Le rôle d'un député est de légiférer et de travailler au sein de l’hémicycle pour le vote des lois », a indiqué M. Kampo.

Quant à M. Nimaga, il a mis l’accent sur la loi organique fixant entre autres « le nombre, les conditions d’éligibilité, le régime des incompatibilités, les conditions de remplacement des membres de l’Assemblée nationale en cas de vacance de siège, les indemnités et déterminant les conditions de la délégation ». 

Les participants ont montré leur intérêt sur les responsabilités en suscitant un échange fructueux avec les formateurs. 

Le lendemain, les partenaires du PEME ont été invités à présenter la planification des différentes activités qu’ils comptent organiser pour mobiliser et sensibiliser les citoyens maliens et aller vers des élections crédibles.

Il s’agissait de revenir sur les composantes du PEME, à savoir l’Education et l’Interpellation citoyennes, l’Observation électorale, la Formation et le Monitoring des médias et le Pôle d’observation citoyenne électorale (POCE).

Les partenaires ont également eu des discussions sur les procédures de gestion administrative et financière et sur la communication.

L’Association Soro, la Coalition Education pour tous (EPT), le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM), le Centre Afrika OBota, l’Organisation non gouvernementale Jeunesse et développement, le Réseau ONG d’Appui au processus électoral (APEM), le Réseau malien de la jeunesse francophone (REMAJEF) étaient notamment présents à cette séance.

Rédaction: Bintou Dembélé

Edition: Habibatou Gologo