Elections législatives : Communiqué de presse n°1 du POCE pour le premier tour

Démarrage satisfaisant du vote, sur l’ensemble du territoire national

 

Le Réseau APEM a déployé 3700 observatrices/observateurs nationaux fixes et 200 superviseurs sur l’ensemble du territoire national.

A 12 heures, 1580 observatrices/observateurs ont envoyé leurs rapports sur la plate forme Malivote.

De manière générale, 93,7%  des bureaux de vote couverts ont été ouverts à l’heure.

A l’ouverture des bureaux de vote 91,8%  des membres des bureaux de vote étaient présents dont 13,4% sont des femmes présidentes de bureau de vote.

L’essentiel des documents et matériels électoraux étaient en place. Ce qui a permis le démarrage effectif des opérations de vote.

En somme, hormis quelques incidents relevés entre autres (absence du nom de certains électeurs sur la liste, de fiches d’émargements dans certains bureaux de vote) et signalés à  la chambre politique, laquelle les a portés au fur et à mesure à la connaissance  des autorités compétentes pour correction, le POCE se félicite, pour le moment du démarrage correct des opérations de vote.

Il engage les autorités chargées de l’organisation des élections à poursuivre les efforts de correction des insuffisances et dysfonctionnements.

Le POCE a constaté à ce stade la faible affluence et invite les électrices/électeurs à poursuivre la mobilisation.

La plate-forme continue sa veille et son observation citoyenne. Elle fera un communiqué sur les opérations de vote et le dépouillement, en début de soirée.

Le POCE est  mis en œuvre avec l’appui technique et financier du Royaume des Pays-Bas, d’Oxfam, du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de l’USAID, du National Democratic Institute (NDI), de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA).