Elections législatives : Aller voter ou non pour le second tour ?

Le taux de participation a été jugé faible lors du premier tour des élections législatives. A l'occasion du second tour, prévu pour le 15 décembre 2013, les avis restent partagés: aller voter ou non ?

 Ousmane Traoré, 24 ans, réparateur de téléphone 

Ousmane a voté lors du premier tour des élections législatives et compte réitérer le 15 décembre prochain. Il roit qu'une « forte participation des jeunes pour élire les députés sera la grande fierté du Mali ».

« Pour moi, un citoyen est une personne qui s’acquitte de ses devoirs civiques », explique-t-il tout en promettant de mobiliser ses amis pour le scrutin du 15 décembre prochain parce qu'ils sont « sceptiques par rapport aux projets des hommes politiques ». 

Assétou Coulibaly, 60 ans, vendeuse de fruits

« Comme lors du premier tour, j’irai voter le 15 décembre 2013. Ce qui, à la maison, détonne avec le reste de la famille.Chez moi, personne n’a voté le 24 novembre dernier. A mon avis, c'est parce qu'ils s’attendaient, juste après l'élection présidentielle, à un changement politique, économique et social », dit-elle.

L'expérience d'Assétou lui permet toutefois d’affirmer que le changement n’interviendra jamais sans la participation des citoyens eux-mêmes. Pour cela, elle mise notamment sur l’implication des femmes dans la vie politique du pays. Car, « ce sont les piliers du changement ».

Seydou Guindo, 34 ans, chauffeur de taxi

« Je ne voterai pas », affirme Seydou d'un ton catégorique, ajoutant qu'aucune information des médias ni de ses amis ou même des politiciens ne le fera changer d’avis.

Il se dit déçu par la « non-transparence » des hommes politiques, notamment les députés qui, une fois élus à l’Assemblée nationale, ne proposent presque jamais de loi. « Seul le gouvernement fait cela », dit-il et, résigné, il ajoute, « pourtant le rôle du député est de voter des lois qui développent sa circonscription ».

Rédaction : Bintou Dembélé

Edition : Habibatou Gologo