Elections législatives : Caravane de sensibilisation dans les six communes de Bamako

Avec 22, 83% de participation au premier tour des élections législatives, Bamako détient le taux national de participation le plus faible enregistré lors du premier tour des élections législatives. Du 11 au 13 décembre 2013, l’association Image, le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM) et le Centre Afrika Obota, partenaires du Projet d’éducation citoyenne et de monitoring des élections  (PEME) ont uni leurs forces autour d’une caravane de sensibilisation qui a sillonné les six communes de la capitale pour une forte mobilisation citoyenne

C’est sur le terrain 7/7 de Boulkasoumbougou,  commune I, que le camion podium transportant les animateurs  a effectué son premier arrêt. Comme pour toutes les étapes de la caravane, les animateurs ont expliqué l’objectif de l’initiative, échangé avec les participants dont une majorité de femmes et de jeunes sur  les élections, posé des questions au public qui a également été gratifié de sketchs sur le rôle du député et la nécessité d’avoir un climat électoral apaisé.

Donner de bonnes réponses équivalait à recevoir des lots, à l’exemple de Maimouna Coulibaly, une ménagère,  qui a bien répondu aux questions et pour qui le vote représente « un devoir civique pour lequel les femmes doivent être plus engagées pour être représentatives  au sein de l’hémicycle  ».

Ensuite à Banconi, Oumar Camara, chauffeur de minibus, communément appelé « Sotrama », a encouragé l’initiative et invité les Maliens à voter. « Le 24 novembre dernier, j’ai été la première personne à voter  dans mon bureau de vote et je referai cela le 15 décembre 2013, a-t-il fièrement indiqué.

Trois jours durant, le même scénario s’est répété dans les quartiers traversés par la caravane avec comme points d’arrêt principaux, les terrains de football et les places des marchés.

C’est ainsi qu’au marché de Medina-Coura, les vendeuses ont lancé un appel aux autres femmes pour magnifier leur engagement dans la prise des décisions de l’Etat.

Quant à Foutouma Yara, commerçante à Sogoniko, elle a admis n’avoir pas voté lors du premier tour des législatives, mais grâce aux caravaniers, elle est désormais convaincue de l’utilité et du rôle du député et a donc promis d’aller voter au deuxième tour.

« Je dirai à mes parents d’aller voter dimanche », a également promis de son côté le petit Abdoulaye Togo croisé par la caravane à Niamakôrô, tout heureux d’avoir pu exécuter des pas de danse applaudis par l’assemblée et récompensés par un lot.

La caravane s’est achevée le 13 décembre 2013 au marché de Kalanba-Coura.

Tout au long de son parcours, la caravane a été animée par l’association Image, la troupe de théâtre du Centre Afrika d’Obota et accueillie dans les marchés par le SYNACODEM.

Bintou Dembélé & Habibatou Gologo